Cabinet dentaire du docteur PAWLOFF YVAN
48 RUE DE LA CHAUSSEE D ANTIN - 75009 PARIS - 0183069022

Owl Image
Owl Image
Owl Image
Owl Image
Owl Image
Owl Image
Owl Image
Owl Image

Implants

 Un implant dentaire est une racine artificielle placée par le chirurgien-dentiste dans l'os alvéolaire de l'un des maxillaires en remplacement de la racine d'une dent extraite et servant de support à une prothèse.

Sa forme est généralement cylindrique ou légèrement conique, ressemblant à une vis, en titane ou en zircone, avec une connexion au niveau supérieur, à l'emplacement de la gencive, pour permettre la pose d'un élément prothétique par vissage ou scellement.

Son diamètre varie entre 3 et 5mm et sa longueur entre 8 et 15mm.

Protocole opératoire

Cette technique sûre et efficace s'appuie sur des données scientifiques avec un recul clinique de plus de 20 ans. La pose d'un implant, réalisée sous anesthésie locale, est totalement indolore. Elle se pratique au cabinet dentaire ou en clinique.

Le choix se fait en fonction de l'emplacement, de la quantité d'os disponible, et des éléments anatomiques environnants à partir d'un examen radiologique et scanner de la zone à implanter.

Une asepsie rigoureuse est importante pour assurer le succès de l'intégration de l'implant.

Le chirurgien-dentiste après une anesthésie locale pratique une incision, puis il décolle la gencive pour accéder à l'os alvéolaire.

Ensuite il prépare l'emplacement de l'implant dans l'os en passant plusieurs forets de diamètre croissant. Le forage de l'os se fait à vitesse maitrisée et lente sous irrigation, pour respecter la structure et éviter tout échauffement de l'os. Le praticien arrête lorsqu'il à obtenu un puit d'un diamètre très légèrement inférieur à l'implant à poser.

L'implant est placé dans l'os le plus souvent par vissage et doit avoir une liaison forte avec l'os. le praticien replace alors la gencive et pose des points de suture.

Il faut attendre après la pose de l'implant, l'ostéo-intégration, qui peut durer plusieurs mois. L'implant va se souder complètement avec l'os et contrairement à la dent il n'y a pas de ligament alvéolo-dentaire.

Pour finir, une prothèse sera mise sur cet implant qui se comportera comme une racine artificielle.


Retour

Autres articles susceptibles de vous intéresser

Prothèse amovible partielle

Votre praticien vous a proposé de remplacer vos dents absentes par un appareil parce que vous n'avez plus assez d'os pour accepter des implants. Cette prothèse aura le même aspect esthétique que vos dents naturelles, même si le confort est moins évident.

Retour En savoir plus

L'édentation multiple

Il vous manque plusieurs dents suite à une fracture, une phase terminale d'un déchaussement ou d'une carie. Bien que ce secteur de votre bouche ne présente plus de caries, il est indispensable de remplacer les dents manquantes.

L'ensemble des éléments de votre bouche (dents, gencives et articulation de la mâchoire) forment un équilibre et assurent ainsi une fonction masticatoire et esthétique stable.

Retour En savoir plus

La prothèse adjointe partielle

 Prothèse à appui dentaire et gingival qui restaure une édentation partielle. La prothèse est amovible, elle doit être retirée pour le nettoyage et le brossage, puis remise en place par le patient.

Les difficultés de restauration de l'édentation partielle résident dans la résolution du problème délicat de la dualité tissulaire et la mixité de l'appui prothétique.

Retour En savoir plus

La prothèse conjointe

 Bridge

Lorsqu'il n'est pas possible de conserver une dent trop délabrée, celle ci doit être extraite. Pour son remplacement afin de préserver un bon équilibre dentaire et une bonne efficacité de mastication, il faut recourir à la technique du bridge qui consiste à prendre appui sur les deux dents voisines bordant l'édentation. Les implants dentaires peuvent constituer un alternative.

Retour En savoir plus

Prothèse conjointe

 Prothèse à appui dentaire fixée aux dents restantes, elle est scellée sur les points d'appui.

Inlay ou Incrustation

Retour En savoir plus

Le traitement prothétique

 Le choix d’un traitement prothétique comporte différentes étapes de traitement réalisées par le chirurgien-dentiste, toutes aussi importantes que la réalisation du laboratoire ; la prothèse n’est pas un objet que l'on revend, mais toute une démarche médicale, depuis le diagnostic, le plan de traitement, jusqu'à sa réalisation en partie partagée avec le technicien de laboratoire, son ajustage et sa pose. Par contre, la responsabilité du traitement est assurée par le seul chirurgien-dentiste qui doit rester le seul interlocuteur avec son patient.

Retour En savoir plus

Charte déontologique - Ordre national des chirurgiens dentistes - Annuaire des chirurgiens-dentistes - Mention légales
Visiodent - Editeur de site internet